Bonne Nouvelle

La bonne nouvelle est que Jésus sauve!

Jésus sauve des pécheurs perdus qui croient en lui.

Qu'est-ce que la Bible entend par « croire en lui »?

Continuez de lire, on cherchera à résumer ici ce que la Bible dit à ce sujet dont l'importance est capital.

Laissez-moi vous arrêter un moment et vous demander cette question très importante:

Êtes-vous parfait aux yeux de Dieu (sûr d'aller au ciel) ou pécheurs devant Dieu (sous la colère de Dieu, digne du jugement éternel)?

Vous pensez peut-être:

« Ni l’un, ni l’autre! Je suis plutôt un peu entre les deux. »

« Comment est-ce possible d’être sûr d’aller au ciel ? »

 

÷

Dieu a déjà déclaré dans la Bible la réponse à cet effet:

1. Tous sont pécheurs, mais le salut est offert à quiconque se confie simplement en Jésus-Christ (Jean 3:16).

2. Ce salut a besoin d’être parfait, parce que dans la ville sainte auprès de Dieu, « il n’entrera rien de souillé, ni personne qui se livre à l’abomination et au mensonge; il n’entrera que ceux qui sont écrits dans le livre de vie de l’Agneau » (Apocalypse 21:27).

3. Et justement, quand Jésus sauve quelqu’un, il le sauve parfaitement. Le pardon des péchés, quand il est accordé, est accordé pleinement, pas à moitié (Héb. 10:14-18; Act. 10.43). Quand Dieu justifie le coupable à cause qu’il s’est confié en Jésus qui a payé une fois pour toutes pour ses péchés, il ne reste aucune tâche sur le compte du coupable. Il est entièrement justifié, parfait aux yeux de Dieu, sûr d’aller au ciel (Rom. 3:23-26). Ça c’est le plein sens de la grâce de Dieu!

4. Il n’y a pas d’entre les deux. Soit que vous êtes encore sous la colère de Dieu, soit que vous avez le salut entier que Jésus-Christ donne à ceux qui croient en Lui.

« Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui.

5. Si vous pensez que vous croyez en Christ et en même temps vous savez au fond de vous que le salut de votre âme n’est pas une « AFFAIRE CLASSÉE », c’est que vous ne comprenez pas encore ce que Dieu veut dire par « croire ». Si vous ne pouvez pas vraiment dire que vous êtes parfait aux yeux de Dieu et certain d’aller au ciel, c’est que vous n’avez pas encore « cru » en ce qu’il fallait croire.

Peut-être croyez-vous dans le « Christ » qu’on vous a montré par « la religion ». Avez-vous vérifié dans la Bible si ce qu’on vous a montré est exact? Il faut croire en Christ selon ce que la Bible dit, et non selon les traditions religieuses des hommes.

Le « Christ » selon les traditions humaines vous donne en quelque sorte comme une 2e chance. Mais il faudrait que vous suiviez quand même tout un cheminement pour peut-être réussir à bien vous rendre éventuellement au ciel; et il ne faut pas rendre invalide son « salut » en succombant aux tentations... Selon cette manière de voir les choses, les sacrements vous seraient une aide dans votre appropriation grandissante de sa grâce et de votre cheminement vers le ciel. Quelconque manquement à ce cheminement serait purgé dans un supposé purgatoire. Tout cela est faux et donne un vain espoir selon la Bible.

En contraste, le Christ selon la Bible « sauve parfaitement ceux qui s’approchent de Dieu par lui... » (Heb. 7:25). La Bible dit: « Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ » (Rom. 8:1). D’ailleurs, Dieu dit que ceux qui ont cru, après avoir entendu l’Évangile de Jésus-Christ, sont « scellés du Saint-Esprit », « lequel est un gage de notre héritage », c’est-à-dire que le Saint-Esprit est une garantie par lequel Dieu assure à la fin « la rédemp-tion de ceux que Dieu s’est acquis, à la louange de Sa gloire » (Eph. 1:13-14). Quand Jésus sauve un pécheur qui croit vraiment en Lui, il n’y a pas de marche arrière! Le vrai salut, c’est un salut à sens unique. Puisque Jésus, quand il sauve, il sauve parfaitement, il n’y a rien qu’une personne vraiment sauvée peut faire pour se « dé-sauver ». En soi, le vrai salut ne peut pas être possédé temporairement.

C’est pourquoi, avec le Saint-Esprit servant ainsi de garantie absolue, la Bible déclare catégoriquement: « Celui qui a le Fils a la vie; celui qui n’a pas le Fils de Dieu n’a pas la vie » (1 Jean 5:12). Soit que vous l’ayez, soit que vous ne l’ayez pas (et que vous ne l’ayez jamais eu). Il n’y a pas d’entre les deux. Si vous l’avez, vous le sauriez, parce qu’à un point précis de votre vie, vous aurez choisi d’admettre votre perdition et vraiment croire dans le message de l’Évangile.

« En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui écoute ma parole, et qui croit à celui qui m’a envoyé, a la vie éternelle et ne vient point en jugement, mais il est passé de la mort à la vie » (Jean 5:24).

Si vous pensez que vous êtes quelque part entre les deux, ni complètement perdu, ni complètement sauvé, c’est que vous êtes encore incrédule face à ce que Dieu dit dans la Bible.

Si vous réalisez que vous êtes encore sous le poids de vos péchés, sous la sentence de jugement, sous la colère de Dieu, nous vous en convions, aujourd’hui même, venez à Christ!

A) Prenez Dieu au mot quand il dit que vos péchés vous rendent coupable devant Lui et qu’à cause de vos péchés vous êtes sous une sentence de mort et de jugement éternel. Soyez tristes de vos péchés (2 Cor. 7:10). « Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu... Le salaire du péché, c’est la mort... » (Rom. 3:23; 6:23).

B) Prenez Dieu au mot quand il dit qu’il a envoyé son Fils unique, Jésus-Christ, pour mourir à votre place, pour vos péchés, tous vos péchés (Romains 5:8) « Christ a souffert une fois pour les péchés, lui juste pour nos injustes... » (1 Pierre 3:18). Croyez-Le aussi quand il vous dit que « Christ ressuscité ne meurt plus, et que la mort n’a plus de pouvoir sur lui » (Rom. 6:9). Prenez Dieu au mot quand il vous dit que c’est « par la foi » en croyant comme cela en Christ, qu’il vous justifie de tous vos péchés (Rom. 4:5).

Ainsi, par la foi, convertissez-vous à Jésus-Christ en Lui réclamant sa promesse de salut, en toute simplicité. Invoquez-Le pour son salut, puis remerciez-Le.

« Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé. » (Rom.10:9) Car quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. » (Rom.10:13)

La foi qui sauve, c’est une foi qui réclame la promesse de salut que Dieu fait par l’évangile (Rom. 10:9-13)

La foi qui sauve, c’est le fait d’être convaincu de la vérité de l’Évangile au point d’agir en conséquence (Jac 2:14-26). Ce n’est pas juste croire de la tête, connaître des faits.

La foi qui sauve, c’est se reposer simplement sur Dieu selon la vérité de ses promesses (1 Pierre 1:18-21).

Quand on se convertit à Jésus-Christ, on a la paix avec Dieu (Rom. 5:1) et un nouveau désir d’obéir au Seigneur Jésus et de l’aimer en retour pour son amour envers nous (1 Jean 4). On ne prendra plus plaisir à continuer dans le péché, mais on en sera plutôt attristé, cherchant à s’en détourner. Dieu veut que ceux qui croient en Jésus en tant que Sauveur se fassent baptiser en témoignage d’avoir cru en lui et qu’ils s’assemblent avec d’autres croyants pour louer Dieu et apprendre plus de Sa Parole (Act. 2:40-42; Héb. 10:24-24).

Voulez-vous vous convertir à Jésus-Christ pour qu’il soit votre Sauveur et Seigneur? Invoquez-le maintenant!

Si vous avez des questions ou besoin d’aide, on aimerait vous aider. La Bible a les réponses !

Pour plus d'informations sur le salut, vous pouvez visiter le site:  www.lesalut.net.  Ça nous ferait aussi plus que plaisir de vous aider personnellement avec toute question concernant le besoin de votre âme.  SVP, laissez-nous savoir comment nous pouvons vous aider.

Raymond Teachout, pasteur

Jenray(at)teachouts.org